samedi 25 avril 2009

2) AVANTAGES ET INCONVENIENTS (2021)


AVANTAGES
L'avantage n°1 est bien sur l'utilisation d'une pagaie qui va décupler votre puissance de rame. Passer facilement la barre, se replacer rapidement au pic, démarrer au large sur la moindre bosse de houle et surfer des vagues depuis leur naissance sur une longueur exceptionnelle, ou bien shooter en toute confiance de solides séries va devenir le lot quotidien du paddlesurfer qui, contrairement au surfer classique, peut pratiquer cool ou forcer s'il le souhaite. Une fois compris le principe du balancier des funambules, la pagaie rend aussi l'équilibre beaucoup plus simple et l'appui qu' elle offre en surf permet des figures radicales pour des planches qui font en moyenne 170 litres. Même les vagues les plus petites et les plus molles sont exploitables en paddlesurf, le volume de la planche et la longueur de ses rails assurant portance et vitesse. Plus besoin de s'extasier sur Hawaii ou d' autres destinations tropicales : le spot situé à proximité de chez vous, et que vous trouviez foireux pour cause de séries trop petites pour être vraiment exploitées en surf, est en fait un merveilleux Waikiki parfaitement adapté à la pratique du paddlesurf ! Le poids du flotteur est aussi un atout supplémentaire lorsque les vagues sont clapoteuses. Ce sport fait travailler tous les muscles du corps, notamment les jambes, et renforce le gainage abdominal. La station debout ou à genoux offre une vision nouvelle et plus rassurante de l'océan : on voit loin à l'horizon, ce qui permet d'anticiper l'arrivée des séries, notamment les jours de gros, et de profiter aussi du paysage. Les spots difficilement accessibles sont alors à portée de pagaie et on veillera à se tenir à l'écart des autres surfers ou bien leur laisser des vagues pour ne pas pourrir l'ambiance à l'eau.


INCONVENIENTSLe principal inconvénient du paddlesurf est lié à la taille et au poids de la planche, 11 pieds pour 12 kg en moyenne, qui rendent le transport encombrant, d'autant qu'il faut garder une main libre pour porter la pagaie…Heureusement, et à condition d'y mettre le prix, les marques utilisent de plus en plus les nouvelles technologies composites qui permettent un gain de poids d'environ 30 % par rapport à une construction classique. Pour parcourir de courtes distances à pied, on peut porter sa planche sous le bras ou encore sur l'épaule, surtout si le flotteur est large et n'est pas équipé d'une poignée de transport insérée dans le pont, mais pour les longs trajets, un chariot pour planche à voile est recommandé. Une fois à l'eau, la planche paraît heureusement plus petite et plus réactive mais vous devez faire très attention à ne pas la lâcher dans les vagues au voisinage des autres surfers car elle pourrait alors les heurter violemment. Il faut aussi se méfier des coups de pagaie et éviter de la croiser lors des chutes ou des manœuvres. Paddlesurfer dans des vagues creuses est délicat, surtout dans des conditions offshore consistantes, car la prise au vent du flotteur est alors importante et déstabilisante mais la poussée du vent dans le dos lors de la la rame vers le large rend le passage de la barre plus aisée. Ramer debout sur un plan d'eau plat sans un souffle d'air demande déjà une bonne condition physique, surtout au niveau des jambes, mais aussi un bon sens de l'équilibre et dans un fort vent onshore ou sur une mer très clapoteuse, cela devient franchement pénible car il faut gérer en permanence l'assiette latérale de la planche à l'aide du bassin et de la pagaie. Se mettre à genoux, à l' image des rameurs sur leurs paddleboards, et utiliser un flotteur moins volumineux couplé à une pagaie de type canoë d'environ 1 m 70 rend alors l'exercice bien plus facile : votre centre de gravité se trouve ainsi abaissé de 50 bons centimètres, ce qui vous garantit équilibre et facilité de déplacement comme au cours d'une session de stand up paddlesurf dans des condions glassy. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Mais dans ce cas, ne profitez pas égoistement de cette technique particulière et donc de cet avantage qui vous permet de passer la barre plus rapidement que les autres riders. Une fois revenu au line up, ne vous '' goinfrez'' pas en attrapant tout de suite la première série qui passe à votre portée ! Ramez cool, faites donc un brin de causette et laissez un peu de temps aux autres surfers déjà présents au pic pour qu 'ils puissent tenter de démarrer sur une vague : chacun a droit à sa part du gâteau !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire