samedi 25 avril 2009

14) PREVISIONS METEOS NORMANDES (2021)


Prévoir les vagues sur les plages normandes n'est pas un exercice aussi difficile qu'il n'y paraît. Il existe en effet de nombreuses sources d' information sur Internet permettant par recoupement de se faire une bonne idée des conditions de vagues depuis son bureau ! On peut commencer par consulter le célèbre site Windguru qui indique sur la plupart des spots normands les prévisions pour le vent, l'orientation de la houle, la taille des vagues ainsi que leur période, toutes les 3 heures. Ces données permettent de prévoir une évolution et si celle-ci se révèle favorable, on peut alors accéder sur Internet au site National Data Buoy Center pour consulter les reports des bouées Manche situées en face de Cherbourg et de Dieppe, et dont les données sont transmises par satellite à Internet afin de confirmer et d' affiner la prévision ou bien observer la mer grâce aux webcams placées sur certains spots de la côte (Trouville, Fécamp,…). Une autre possibilité est de se rendre sur le web sur le site Surf Report pour y consulter les bulletins journaliers et en temps réels des plages de Siouville et de Trouville, et qui sont rédigés par des observateurs fiables. Dans tous les cas, les perturbations atlantiques ou les coups de vent de nord-est sont à l'origine des vagues déferlant en Normandie et l' on peut résumer la situation de la façon simplifiée suivante :

(NB : les spots cités ci-dessous ne le sont qu'à titre indicatif)



Vagues crées par une dépression venant de l'Atlantique :



Jour 1 : Il fait beau sur la Normandie car le temps est anticyclonique mais une perturbation s' approche par l' ouest au large de la Bretagne. Le vent est quasi nul et les spots situées sur la façade ouest du Cotentin comme le Rozel ou Sciotot reçoivent alors des vagues propres et espacées très propices à la pratique du paddlesurf. Si la houle, orientée pile à l'ouest, est suffisamment grosse et présente une bonne période, elle va diffracter en Manche Est et déferler de manière atténuée sur les spots allant de Franceville au Tréport. Par exemple, si la bouée Cherbourg indique 2 m avec 8 secondes de période, les vagues déferleront 4 heures plus tard aux environs de 1 m sur la plage de Trouville à marée haute et à une taille approximative de 1 m 20 à mi-marée sur les spots situés aux alentours d' Etretat.



Jour 2 : la perturbation touche maintenant les côtes du Cotentin : la pluie commence à tomber, le vent est orienté au sud et se renforce, dégradant les séries sauf sur les spots relativement protégés comme Siouville où le vent offshore peut faire se lever de belles vagues. Coté Manche Est, le vent de sud est moins fort et le swell est petit mais commence à augmenter régulièrement.



Jour 3 : le vent est passé au secteur sud-ouest et souffle fort : la côte ouest du Cotentin sature de houle, rendant les plages impropres à la pratique du paddlesurf. Il est alors temps de se diriger vers les spots de repli de la côte nord comme l'anse du Brick ou Collignon. Poussée par un souffle de sud-ouest, la houle rentre maintenant en Manche Est et les spots les plus exposés au swell et les mieux protégés du vent comme par exemple Trouville, Etretat ou encore Yport fonctionnent au mieux avec des séries pouvant atteindre 1 m 50 ou plus.



Jour 4 : rendu au secteur ouest, le vent est devenu onshore sur la côte ouest du Cotentinles conditions sont médiocres. Idem pour de nombreux spots situés en Manche Est et il faut alors chercher un spot bien orienté comme Urville-Nacqueville si la houle est grosse ou bien Pourville qui, entouré de falaises, peut présenter des vagues de bonne qualité.



Jour 5 : ciel de traîne et vent de nord-ouest qui est en train de mollir font qu'il y a maintenant de belles éclaircies. La houle est toujours présente mais va faiblir au fur et à mesure que le vent va tomber. Pendant quelques heures, il y a alors un bon coup à jouer sur de nombreuses plages comme celle du Havre par exemple ou le vent peut être side-shore s' il prend une légère dominante nord.



Vagues crées par le vent de nord-est :

Le vent de nord-est, thermique ou plus rarement dépressionnaire, souffle en général entre 3 et 7 Beaufort pendant 2 à 3 jours et selon sa force, il peut lever des vagues comprises entre 1 et 2 mètres. Celui-ci est malheureusement onshore sur la majorité des plages exposées et sauf s'il est relativement faible, mieux vaut tenter sa chance sur des spots bien orientés comme les Petites Dalles ou encore Grandcamp. Sinon, il faut attendre que le vent se calme comme c'est souvent le cas en soirée.



Sites météorologiques :

http://www.windguru.com/, très bien pour se faire une idée précise de l'évolution des
conditions.
http://surf-report.com/, pour consulter les observations matinales sur quelques spots normands.

http://www.ndbc.noaa.gov/maps/United_Kingdom.shtml, pour connaître la hauteur de la houle pratiquement en temps réel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire